Livraison gratuite à partir de € 100
Livraison standard à domicile
Retours gratuits

Pourquoi mon cheval est-il trop maigre ?

Saviez-vous que près de 16 % des chevaux âgés sont trop maigres ? C’est également le cas de 6 % des chevaux adultes. Une perte de poids importante peut mettre en danger la vie de votre compagnon. Il est donc important d’intervenir à temps — ce qui n’est évidemment possible que si vous savez pourquoi votre cheval ou votre poney est trop maigre. Il est souvent difficile de trouver la cause du problème, voilà pourquoi nous vous présentons brièvement les principaux facteurs de perte de poids chez le cheval.

Écrit par
Valerie de Clerck
Publié
Skinny horse before Grow & Glow Curafyt

PREMIÈRE ÉTAPE — vérifiez si votre cheval est trop maigre

Si vous vous faites du souci au sujet du poids de votre cheval ou de votre poney, utilisez
la note d’état corporel (NEC)
. C’est une manière pratique et relativement simple d’évaluer visuellement la quantité de graisse et de muscle de votre cheval.
La NEC s’étend sur une échelle de 1 à 9. 1 correspond à un cheval qui a la peau sur les os, 9 à un cheval extrêmement gras. Autrement dit : si votre cheval reçoit une note de 5, il est absolument parfait.
Si vous voyez clairement les côtes de votre cheval, il est trop maigre. Dans l’idéal, vous pouvez sentir ses côtes, mais pas les voir.

DEUXIÈME ÉTAPE — cherchez pourquoi votre cheval est trop maigre

Les causes les plus courantes de perte de poids chez le cheval et le poney sont l’anorexie, des besoins en énergie accrus, la sous-alimentation, la malabsorption et la présence de parasites.

1. Votre cheval refuse de manger (anorexie)

Le refus de s’alimenter peut indiquer que votre cheval est malade, souffre ou est en proie à une nervosité importante.
S’il n'a rien mangé depuis 48 heures, contactez votre vétérinaire.
L’anorexie peut être due à de très nombreuses causes, il est donc important de bien faire examiner votre animal. Ne tardez pas trop, car les chevaux et les poneys ont un système digestif très sensible.
Conseil : demandez à votre vétérinaire de contrôler la dentition de votre cheval au moins deux fois par an. Vous aurez ainsi la certitude qu'il n'a pas de problème dentaire susceptible d’entraîner l’anorexie.

Si votre cheval a mal aux dents, il se peut qu’il...

  • mange lentement
  • ait des difficultés à mastiquer
  • laisse tomber la nourriture de sa bouche
  • recrache des boulettes de foin mâchouillées
  • salive plus que d’habitude
  • fasse passer la nourriture d’un côté à l’autre dans sa bouche
  • ait mauvaise haleine
  • suçote sa nourriture (il peut notamment avoir de grosses joues parce qu’il pince son fourrage entre ses mâchoires)

2. Votre cheval a des besoins en énergie accrus

Si votre cheval dépense plus d’énergie qu’il n’en ingère, il maigrit. Différents troubles physiologiques et pathologiques peuvent provoquer une augmentation des besoins énergétiques, mais il faut savoir que ces besoins varient d’un cheval à l’autre.

2.1. Chevaux de compétition

Plus un cheval s’entraîne, plus il a besoin d’énergie. Logique, non ? Un cheval en entraînement a en moyenne besoin de 15 % d’énergie en plus qu’un cheval peu actif.

2.2.Juments gestantes et allaitantes

Dans les trois derniers mois de la gestation, les besoins en énergie de votre jument augmentent de 35 %.
Quand elle allaite, elle a même besoin de deux fois plus d’énergie que d’habitude !

2.3. Chevaux âgés

Chez les chevaux d’un âge avancé, la capacité à digérer et ingérer les nutriments diminue. Par conséquent, leurs besoins en énergie journaliers augmentent.

2.4. Chevaux convalescents après une maladie ou une opération

Les chevaux qui récupèrent après une opération ont besoin de 10 % d’énergie en plus que d’habitude.
Et pour se remettre d’une maladie grave, votre animal a besoin de 60 % d’énergie en plus que d’habitude.

2.5. Par ailleurs, dans des conditions climatiques extrêmes, votre animal peut aussi avoir besoin d’un peu plus de carburant.

Pour un cheval, la température ambiante idéale est comprise entre -5 et 15 °C. Des températures plus froides ou plus chaudes font souffrir votre cheval. La règle d’or est que pour chaque degré en dessous de -5 °C ou au-dessus de 15 °C, votre cheval a besoin de 2,5 % d’énergie en plus.

3. Votre cheval est sous-alimenté

Il se peut que votre cheval mange suffisamment, mais que la qualité de son fourrage laisse à désirer. Par conséquent, il n’a pas assez d’énergie et il perd du poids.

4. Votre cheval n’absorbe pas les nutriments

C’est ce que l’on appelle la malabsorption. Votre cheval mange suffisamment et la qualité de son fourrage est correcte, mais ses intestins digèrent mal les nutriments ou ne les absorbent pas. La malabsorption est souvent due à une inflammation des intestins.

5. Votre cheval a des parasites

La présence de vers dans les intestins provoque des inflammations, et ces vers vivent des nutriments dont votre cheval a besoin.

TROISIÈME ÉTAPE — traitez votre cheval

On est ce qu’on mange. C’est vrai pour l’homme, mais aussi pour le cheval. Si votre cheval est en sous-poids et que ce problème n’est pas lié à une maladie sous-jacente ou à des parasites, il est fort probable que son régime alimentaire manque de quelque chose. Un seul mot d’ordre : l’adapter — avec
BCS Mix
, par exemple.